Lorsqu'on a eu un gros incident sur le site, ou qu'on doit changer de serveur, le plus simple et le plus sûr est d'utiliser une sauvegarde Akeeba backup.

Pour une restauration après un petit incident, si l'accès à l'administration du site est possible, le plus rapide est de passer par la gestion des sauvegardes, de sélectionner la sauvegade à restaurer et de cliquer sur le bouton "restaurer" dans la barre en haut de page.

Dans les autres cas, il faut copier, ou déplacer, à la racine du site, le fichier de sauvegarde à utiliser. Ce fichier a par défaut pour extension "jpa" (à préférer à un "zip" lors des sauvegardes). Il se décompresse grâce à l'utilitaire Kickstart (kickstart.php : voir le site de l'auteur) à placer avec lui sur le serveur et éventuellement renommé, en ajoutant si besoin le fichier de langue française fr-FR.kickstart.ini, et si nécessaire (je n'en ai jamais eu besoin) les deux fichiers à extension "js".

Sauf s'il s'agit d'un petit incident, je préfère vider le serveur de ses anciens dossiers et fichiers avant de restaurer. Pour aller plus vite, je  crée en général un dossier "_archive" où, par ftp, je déplace tout ce que je veux remplacer du site, pour ne conserver que le jpa et les fichiers kickstart. Je supprimerai plus tard ce dossier "_archive".

On ouvre alors l'adresse du site suivi de "kickstart.php" (ou du nom par lequel on l'a renommé). Si le "jpa" est présent, il sera listé en haut de page. S'il est sur un serveur distant, on pourra utiliser une fonctionnalité très pratique : "Import from URL" et donner l'adresse distante.

Une fois tout prêt à la restauration, il suffit le plus souvent de cliquer sur le bouton de décompression en bas de page, sans autre action sur cette page, d'attendre que celle-ci soit complète, ce qui se verra par le changement de contenu de la page, avec le bouton permettant de lancer la réinstallation du site.

Il suffit ensuite de suivre les instructions : si c'est le même site au même endroit, il n'y a qu'à cliquer sur "suivant" à chaque étape. Si la restauration se fait ailleurs que sur le serveur d'origine et/ou une autre base de données, il faudra alors préciser les informations concernant la nouvelle base à utiliser.

En quelques clics, le site est de nouveau opérationnel.